Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 14:28

Ce jour, était une séance de Qi Gong prévue depuis des mois; elle tombait au mieux. Épuisée, bouleversée, j'avais grand besoin de recharger des batteries à plat et je n'avais absolument pas l'énergie de participer aux défilés. Mon esprit y vola souvent, tiraillée, déchirée, dans un flou total, en sentiments ambivalents et antagonistes. Le visage fermé, rares sourires, les larmes au bord des yeux, je tins péniblement les trois heures et demie, pensées et prières en vrac, dormant debout sur les exercices de relaxation. Au retour, je sus que j'avais fait le bon choix: comment aurais -je pu piétiner plusieurs heures dans cette foule immense avec mes soucis physiques?

Un exercice en fin de séance porta ses fruits particulièrement: drainer Ren Maï (vaisseau conception) et Du maï (Vaisseau gouverneur). Il régularise les énergies Yin et Yang, ouvre tous les méridiens, prévient les désordres, désobstrue les méridiens de la stagnation d'énergies lourdes, stimule l' « oreiller de Jade » (région occipitale) permettant d'éliminer des causes de dérèglement, de maladies, de malaises tant physiques qu'émotionnels, un raffinement de l'énergie (petite circulation céleste).

Je ne pouvais trouver mieux.

En rentrant, l'esprit plus clair et le corps soutenu, je saisis en moi quelques pensées diffuses.

A la fatigue et la lassitude des derniers mois, s'ajoutèrent les événements de la semaine. La force et l'énergie qui me tiennent au quotidien furent balayées, ravagées, j'en étais presque à m'écrouler. Devant la foule immense sortie dignement en silence spontanément, j'eus des sentiments contradictoires entre partage et questionnements voire expectative. Pourquoi?

Je suis engagée, au quotidien, ma vie est un engagement. J'écoute, observe, pense, médite, lis, réfléchis, agis à mon échelle. Je voyage parmi une multitude de nationalités, couleurs, origines géographiques et sociales, croyances, identités, orientations, laissant de la place à tous, m'étonnant souvent de la quantité incroyable de minorités que je côtoie. Je pratique la bienveillance, le don, l'échange. J'interpelle, taquine, soulage, titille, déstabilise, m'insurge, informe, interroge, me remet en question et perspective constamment, sans dogmatisme. Mes actions à la noix qui ne me rapportent ni notoriété, ni argent, ni confort, ni sécurité ne sauraient déroger à la ligne de conduite sous prétexte de peur ou de profit personnel. Courageuse est le qualificatif qui revient fréquemment dans la bouche de ceux qui parlent de moi. Comment pourrais- je faire autrement? Mes convictions humanistes sont chevillées au corps, mes besoins d'intégrité, d'authenticité omniprésents énormes. Mon fils me l'a souvent reproché et je le sais légitime dans ses besoins de sécurité, de confort. Seulement, voilà, j'ai souvent le sentiment de me battre contre des moulins à vent dans l'indifférence, de payer le prix fort pour pas grand-chose. Un syndrome de Cassandre? Puis là, tout à coup, un événement atroce secoue à grande échelle, comme un électro- choc et en moi, paradoxalement s'amplifient des sentiments de solitude, d'abattement voir de fatalisme…

N'est -il pas terrible qu'un tel fracas soit nécessaire pour que s'élèvent les voix de la liberté et de la fraternité?

Combien de temps couvriront- elles les voix de ceux qui attisent la haine, l'intolérance, la division, la compétition et le profit aveugles, l'individualisme forcené, l'humiliation, la méfiance, la peur, la morosité, le pessimisme, la course à la médiocrité et l’esbroufe, le narcissisme exacerbé?

Combien de temps avant que le train- train ne rendorme les esprits et que les grandes idées retournent aux placards des fuites quotidiennes?

Je sens le doute, le scepticisme, une certaine amertume parce que j'entrevois le désenchantement, le retour de l'ambiance nauséabonde d'avant. Certes les idéaux sont grands et magnifiques, ils transcendent les foules mais ils résistent peu à l'idéologie individualiste en quête de profit personnel voire égoïste, à la volonté légitime de sécurité et de tranquillité dans une société en mutation, mondialisée, vouée à un ultra- libéralisme inhumain où les inégalités sont de plus en plus criantes et insupportables, où l'avenir angoisse. Ont- ils seulement le poids de remuer ce qui s'est installé si longtemps dans les esprits, l'organisation des espaces, de la communauté de vie?

Il n'est guère étonnant que j'ai eu une grosse crise de migraine hier, entre mal de tête, des yeux, nausée persistante et sommeil invasif. C'est mon foie qui crie toutes ces émotions encaissées… en porte- parole de ma foi ébranlée? Le raccourci est facile, j'avoue et cela reste probablement une construction de l'esprit. Il n'empêche que j'ai le cœur remué, peu convaincu d'une prise de conscience réelle avec des actions concrètes sur la durée. Quelques jours ne changent pas des représentations insidieusement ancrées dans le quotidien et l'esprit de beaucoup depuis des décennies.

Pour conclure à demi vu que je n'ai pas encore trouvé la clarté, j'alimente ma flamme d'espérance avec mon ami Boris. Son regard, ses mots sur les événements résonnent en moi profondément, je me sens en communion. De telles voix seront- elles entendues?

http://www.tv7.com/point-de-vue-de-boris-cyrulnik-neuropsychiatre_3979593465001.php

Published by fée des agrumes - dans Engagements et réflexions
commenter cet article

commentaires

Moi- même 21/01/2015 17:20


http://www.la-croix.com/Actualite/France/Michel-Wieviorka-Apres-la-marche-republicaine-abordons-les-questions-qui-fachent-2015-01-20-1270444

A Propos D'ici

  • : Chez fée des agrumes
  • Chez  fée des agrumes
  • : Partager créations, expériences et réflexions.
  • Contact

Au passage(r)

Pour une  première visite au sujet de la maladie de Devic, je vous invite à commencer par les plus anciens articles de cette catégorie, ce sera plus facile.

Rechercher

Livre d'or

A vous qui passez, accidentellement, ponctuellement, habituellement, je dédie cet espace.

Courageux lecteurs que j’admire parce que mes textes n’ont rien de consommable laissez ici,  si l’envie vous en prend, une trace de vous, plus que bienvenue, jalon sur la toile des possibles de nos vies entrecroisées ou parallèles.

Livre d’or en pont entre nous (Cliquez sur l’image)

pont

 

 

 

Pour me contacter, témoigner

feedesagrumesarobaseaol.com

Forum ouvert à tous consacré entièrement à la maladie de Devic:  http://vivre-avec-devic.exprimetoi.net

A créer des liens, nous sommes moins seuls dans cette maladie rare.

En musique si vous le voulez

Anti spoliation

J'ai déposé mes textes, images -oeuvres quelque part par là pour ne pas être volée de ma moelle créative ( et c'est de circonstance mince alors)